Face aux Russes à Erpin


Me voici à Erpin, face aux positions russes. Les Russes ont essayé à de multiples reprises de nous déloger de cette position. Je ne compte même plus les obus que les Russes tiraient en notre direction, sans compter les tirs d’armes légères. Mais nous avons tenu. La pression était forte pour que nous abandonnions nos positions.

Chaque fois que l’ennemi s’approchait, notre artillerie tirait des obus. J’ai personnellement vu les impacts de plusieurs obus tombant exactement à l’emplacement de l’ennemi.

Après plusieurs jours de combat, l’ennemi a finalement battu en retraite, abandonnant des morts et des véhicules blindés derrière lui. L’artillerie est la reine du champ de bataille. C’était vrai il y a cent ans. Ce l’est encore aujourd’hui.

*mes livres et projets : www.livreswali.com | www.walisbooks.com

Foi et Combat
W

40790cookie-checkFace aux Russes à Erpin